06 18 32 73 91

Huile essentielle de Menthe poivrée

5,10 

De par sa richesse en menthol, l’huile essentielle de Menthe poivrée présente une action hautement rafraîchissante et des propriétés antalgiques remarquables, qui lui confèrent une place de premier choix dans la trousse de secours familiale ou du sportif : la Menthe poivrée est en effet une huile essentielle indispensable lors de chocs, de coups ou de piqûres douloureuses. On l’utilise également pour soulager les maux de tête et les migraines, améliorer la digestion, déboucher le nez, contrer les nausées et combattre la mauvaise haleine.

Quelle que soit l’usage de l’huile essentielle de Menthe poivrée, il est préférable de la diluer dans une huile végétale pour limiter le risque d'irritation cutanée, diminuer l'odeur qui peut être entêtante et éviter un effet froid trop important.

Douleurs et démangeaisons :

Le menthol confère à l’huile essentielle de Menthe poivrée de belles propriétés anti-douleur et anti inflammatoires. Tout comme le froid, le menthol active en effet les thermos récepteurs de la peau, ce qui entraîne une analgésie profonde (soulagement de la douleur). Cette propriété analgésique (anti douleur) a été vérifiée expérimentalement sur un modèle de douleur neuropathique chronique. Dès lors qu’il y a douleur, rougeur, chaleur ou démangeaison (prurit), l’huile essentielle de Menthe poivrée vous soulagera.

Douleurs musculaires ou articulaires : En application locale, diluée dans une huile végétale maximum à 10%

Piqûre d’insecte : En application locale, diluée dans une huile végétale à 10% , seule ou en synergie avec de l’huile essentielle de Lavande aspic et/ou du Tea tree

Jambes lourdes et/ou gonflées : En massage des jambes, diluée très fortement avec une huile végétale (pas plus de 3% de menthe), et si besoin, en synergie avec des huiles essentielles circulatoires (Cyprès toujours vert, Lentisque pistachier…), le tout dilué à 7%. (se reporter aux fiches respectives de chaque huile essentielle pour les précautions d'usage)

Maux de tête et migraines :

Quelle que soit l’origine des maux de têtes (origine hépatique, vasculaire, infectieuse), l’huile essentielle de Menthe poivrée peut diminuer voir soulager la douleur.

Dans le cas de migraines et maux de tête, l'huile essentielle de Menthe poivrée s'utilise en application locale (idéalement diluée, max 10%), sur les zones du front, les tempes, les sinus. Après application, masser ces zones avec insistance du bout des doigts, idéalement sur des points d’acupuncture.

Les troubles digestifs :

En ce qui concerne les troubles digestifs, la menthe poivrée favorise tout d'abord la vidange gastrique: l'estomac se vide plus vite, ce qui soulage les sensations de distensions de l'estomac et peut être utile en cas d'aigreur gastrique.

A cela s'ajoute, des propriétés spasmolytiques, anti inflammatoires et carminatives (anti-flatulence) qui confèrent à la Menthe poivrée une action prouvée cliniquement sur plusieurs maux digestifs tels que les spasmes intestinaux, les dyspepsie fonctionnelles (troubles digestifs qui se manifestent en général par des douleurs au niveau de l’estomac, des ballonnements), les douleurs inflammatoires intestinales : en association avec l’huile essentielle de carvi.

Spasmes digestifs, dyspepsie : Seule ou en synergie avec l’huile essentielle de carvi (1 goutte de Carvi pour 2 gouttes de Menthe). Par voie orale : 3 gouttes dans une c. à café d’huile 1 à 3 fois par jour (max 3 semaines)

Nausées, mal des transports : En olfaction, ou à avaler 1 goutte sur un support adapté (demi sucre ou comprimé neutre par exemple)

Les troubles ORL :

Il faut considérer d’une part l’action du menthol qui permet un relâchement des voies respiratoires lorsqu’elles sont contractées, d’autre part les propriétés anti-inflammatoires, mucolytiques, et rafraîchissantes de la Menthe poivrée, et l’on obtient une huile essentielle remarquable pour soulager les affections ORL, en synergie avec d’autres huiles essentielles anti-infectieuses bien évidemment.

Sinusite, nez bouché : En olfaction (stick inhaler ou mouchoir), en application locale (idéalement dilué), sur les zones du front, les tempes, les sinus. Masser ces zones avec insistance du bout des doigts. Idéalement en synergie avec des HE anti infectieuses et mucolytiques (Niaouli, Romarin à verbénone, Eucalyptus globulus par exemple: se reporter aux fiches correspondantes pour les précautions d'usage)

Rhume, Rhinopharyngite : l’huile essentielle de Menthe poivrée sera utilisée en synergie avec d’autres huiles essentielles anti infectieuses et expectorantes (Sarriette des montagnes et Ravintsara par exemple à part égales). En massage : diluer 6 gouttes de cette synergie avec de l’huile végétale et frictionner sur le dos et le thorax.

Par voie orale : 3 gouttes de la synergie dans 1 cuillère à café de miel 3 fois par jour

Déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes

Interdite aux enfants avant 12 ans et déconseillée aux personnes qui souffrent d'hypertension

Pour une application cutanée, elle doit toujours être très diluée

L’emploi en diffusion pur est déconseillé

Les huiles essentielles ne peuvent se substituer à un traitement médicamenteux sans avis médical ou pharmaceutique préalable.

06 18 32 73 91
Envoyer un email